Saigon, scooters et pollution; Vinh Long, marchès de fruits et café fort; Can Tho, Mékong, couleurs et rires;

Reprenant le bus pour nous amener au Vietnam, notre moral est au plus haut. Cela va être tellement mieux que ce que vous ne venons de quitter. Enfin c’est ce que je pense.

Saigon, Ho Chi Minh-Ville, peu importe ce que vous voulez l’appeler, cette ville est frénétique, commerçante et épuisante. On en prends plein les yeux, plein les oreilles et plein le nez! Ca grouille, c’est une marée de motos, scooters, plus quelques voitures et camions, sans oublier les “open bus”. C’est bruyant, c’est un concentré d’odeurs chargées qui remplissent les narines. Il fait chaud et humide. De tous les cotés on vous accoste pour acheter les dernières lunettes, Prada, Ray-Ban, Okley, le choix y est, ou bien tous les guides de Lonely Planet pour n’importe quelle destination, les marchands ambulants de cigarettes vous donne un prix diffèrent selon la tête et la couleur de la peau.

Les ballades sont fatigantes mais nous continuons notre chemin pour visiter le musée des souvenirs de guerre, et oui encore un, en faisant une fois de plus bien comprendre aux enfants qu’ils peuvent rester dehors a s’émerveiller devant les tanks, avions et autres machineries, que les hommes et garçons aiment, au lieu de venir à l’intérieur. Pour le moment tous veulent nous suivre.

Appelé à l’origine musée des atrocités américaines puis musée des crimes de guerre américains et chinois, il était évident qu’une fois de plus cela n’allait pas être une promenade dans la beauté. Le musée accumule les preuves des atrocités commises par les militaires américains pendant le conflit ainsi que l’incursion chinoise. Egalement dans le “jardin” une guillotine utilisée contre le Viet-minh fait parti du décor comme les “cages a tigres” où les prisonniers étaient enfermés par 2/3 ou 5/6; également des représentations de cellule de prison et toutes les explications allant avec. Pour Oskar c’était de trop, il a décidé de nous attendre prêt des tanks. Les petits par contre voulaient comprendre.

P1040811 P1040812 P1040813 P1040814

A l’interieur du musée, qui ironiquement été les anciens locaux de l’US Information Service, se trouvent de nombreuses photos de l’histoire de la guerre du Vietnam. Comme le résultat alarmant de l’agent orange utilisé pour détruire la végétation, mais qui a détruit la vie et l’écologie du peuple vietnamien, et qui le détruit encore.  Ou bien les photos de bombardements de champs et également la fameuse photo de la jeune fille fuyant les explosions de napalm. Un musée très intéressant mais tellement éprouvant psychologiquement, heureusement que les garçons nous attendaient dans une pièce à part, à dessiner et jouer tranquillement.

P1040808 P1040819 P1040821

Nous avons décidé de faire une journée pour les enfants et nous prenons un taxi pour passer toute la journée a la piscine, mais attention par n’importe quoi sil vous plait…en effet c’est un genre d’Aquaboulevard mais encore plus grand avec plus de toboggans et jeux d’eau dont une tyrolienne géante qui vous fait finir dans l’eau.

Mateo était malheureusement trop petit pour participer á la plupart mais avec l’aide de papa ou maman, plus de problème. Nous avons passé une superbe journée et tout le monde a apprécier un peu de “fun time” qui s’est terminé par des travers de porc au BBQ dans le petit boui boui du coin et les parents à chanter sur les tubes des années 80; á la grande gêne des garçons.

P1040830 P1040831

Pour le moment notre moral n’est toujours pas remonté et nous ne faisons rien, l’envie est de rentrer…….

Alors on arrête de tergiverser et on part pour les deltas du Mekong demain, en bus….

Premiere étape, trouver le bon bus pour nous déposer a la gare routière, on parle avec les mains, on montre du doigt et finalement on y arrive, puis essayer de trouver le bus pour Vinh Long et pas à un prix exorbitant. Yes! c’est fait, on achète 4 tickets, on nous pousse au fond du bus et la musique blaire dans nos oreilles, au bout de 30 mn on s’arrête pour acheter des baguettes et autre nourriture.

Après quelques heures dans un bus fumeur, nous nous faisons gentiment jeter 3 km du centre ville et par coïncidence, 3 moto-taxis nous accostent pour nous déposer au centre pour 100 000 VND. Non merci, on marche et le jeu continue pour 15 minutes jusqu’à ce que le prix se réduise a 20 000. Merci Tania pour la nego, et hop 2 garçons, une maman sur une moto, un garçon et un papa sur l’autre.

Vĩnh Long n’a rien d’extraordinaire et je me demande ce que nous faisons ici. Les marchés de fruits sont extraordinaires, ce que nous ne pouvons pas dire des hôtels,

DSC 2256 DSC 2258 mais nous ne resterons qu’une nuit. Demain Cần Thõ, un peu plus vivant.

Cần Thõ

Cần Thõ se trouve au cœur du delta du Mékong, une ville plus vivante et la capitale du riz du Vietnam, on se sent déjà plus apprécié. A moins de 40 km de Vĩnh Long, cela devrait nous prendre moins d’heure pour y arriver, mais non, pas au Vietnam. Le bus roule à un maximum de 25 kmh et s’arrête tous les 5 kms. En passant les détails, on arrive 2 heures plus tard….plus ou moins

DSC 2259

Nous trouvons un hôtel sympa, au coeur des garages de motos, et de suite nous rencontrons un individu nous proposant une journée sur le Mékong et une location de scooters pour le jour d’après. Le tour essentiel pour se familiariser et nous apprécions notre diner dans un resto plus ou moins ok, les marchés, et le couché de soleil, pour une séance de photos.

DSC 2262 DSC 2278 DSC 2285 DSC 2288

DSC 2293 DSC 2295 DSC 2301.

Demain, enfin, les marchés flottants.

Lever tot pour rencontrer notre guide, Lyn, et nous voila partis sur un bateau long dans les bras du Mékong.

Des bateaux de taille moyenne y cotoient des pirogues pleines à craquer d’ananas, de ramboutans, de mangoustans, des choux, des avocats, des pastèques, des concombres, bref tout le potager et tout le verger. Chaque fruit ou légume est accroché à un long poteaux sur la pirogue pour savoir quel bateau vends quoi.

Le reste de la matinée complète l’immersion dans le Delta du Mékong. Notre pilote et guide nous font découvrir la vie des gens de cette région du monde. Un mot résume cette vie, le “Mékong”, les vietnamiens l’utilisent pour se laver, pour se nourrir, pour construire leur maison, pour se déplacer, pour stocker certaines denrées, pour jouer, mais ils l’utilisent aussi comme poubelle et comme “tout à l’égout”.

P1040839 DSC 2326 P1040842 DSC 2399DSC 2340 DSC 2341. Notre capitaine nous montre sa dextérité par naviguer le bateau, découper l’ananas qu’elle vient d’acheter et ensuite les cadeaux fait en feuilles de palmiers. Impressionnant, c’est le moins que le puisse dire.

DSC 2538 DSC 2539

Puis nous rentrons dans un bras du Mékong moins visité. DSC 2349.DSC 2356 DSC 2359

et c’est l’heure du déjeuner, DSC 2361 mais nous décidons de manger quelque chose de moins exotique. Les enfants ont tous envie de le toucher et Jon évidement s’épargne. DSC 2362 DSC 2370.

De retour sur terra ferma, nous remercions Lyn et fatigués, nos lits nous accueillent pour un repos bien mérité.

Aujourd’hui nous partons à la découverte de la région sur les scooters, mais nous n’avons même pas fait 1 km que le scooter de Jon n’avance plus, pas d’essence. Ah ben ça commence bien…et ce n’est pas fini. En effet tout au long de la journée nous aurons des problèmes avec les vélomoteurs; roue et chambre à air déchiquetées, puis ma roue crevée, enfin cela fait parti de l’aventure.

Nous nous arrêtons dans une toute petite ville pour nous rassasier et la propriétaire du café,(nous croyons que c’était un resto), à qui nous demandons de nous concocter du riz et poulet, grimpe sur son scooter, sa petite fille àl’avant et file nous chercher un déjeuner. Du gentillesse incroyable nous dialoguant comme nous le pouvons et passons un très bon moment comme je les aime en compagnie de gens charmants.

DSC 2414 DSC 2418 DSC 2421 DSC 2424 DSC 2426.

Nous continuons notre chemin à découvrir la province en passant par champs de riz, petites ruelles au bord de l’eau et fabrication de nattes aux couleurs explosantes.

Oskar est responsable de la camera à l’avant de mon scooter et je suis très fière de lui. Pas évident de prendre des photos en roulant….

DSC 2455 DSC 2437 DSC 2443 DSC 2451 DSC 2456 DSC 2463 DSC 2469 DSC 2471 DSC 2475 DSC 2482 DSC 2485 DSC 2500 DSC 2509.

La récolte de riz, nous décidons de nous arrêter et les garçons portent mains aux travailleurs.

DSC 2518 DSC 2520 DSC 2524 DSC 2527 DSC 2531.

Et notre attente à un des nombreux garages pour réparation de ma crevaison P1040884 P1040885 comme pour les vélos…

Notre retour sur le ferry avec le soleil couchant se fait avec une fois de plus une roue qui s’aplatit à vue d’oeil et je décide de prendre les 3 garçons avec moi sur le scooter et de laisser Jon dans sa misère…

Nous retournons sur Saigon demain en bus de luxe…

Advertisements
  1. Leave a comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: